AMM

N'importe quand, à 170 livres

Le 15 novembre 2012 à 22h07 | TVA Sports

Pour Georges St-Pierre, le Brésilien Anderson Silva a priorité avant tous les autres combattants, mais seulement à son niveau de poids.

À VOIR | L'entrevue avec Rodolphe Beaulieu au «Match» : 1re partie | 2e partie

À LIRE ÉGALEMENT | «Condit a de grandes chances» - Martin Kampmann | Condit, le négligé heureux | GSP sera à la hauteur

Ces propos viennent de la bouche de l'agent de St-Pierre, Rodolphe Beaulieu, lorsqu'il parle de l'éventualité d'un possible combat entre son protégé et Silva, qui sont réputés comme les deux meilleurs combattants livre pour livre de l'UFC.

«Chez les mi-moyens, à 170 livres, Georges peut se battre contre n'importe qui, a mentionné Beaulieu en entrevue à l'émission "Le Match" de la chaîne TVA Sports, jeudi. Si Silva veut descendre à ce poids, qu'il le fasse et nous le battrons la semaine prochaine.»

La chaîne TVA Sports présente la carte préliminaire de l'UFC 154 en direct samedi, à 19h, avec en vedette Patrick Côté. La carte principale est diffusée sur Indigo à compter de 22h.

La question serait toutefois différente si le Québécois devait se battre dans une catégorie de poids plus élevée.

«Il s'agit d'une décision vraiment différente, elle doit être très mûrie, a poursuivi l'agent du champion de l'UFC. Georges est vraiment petit, s'il est comparé à Silva, et ce dernier peut le mettre K.-O. comme ça pour lui faire perdre toute sa confiance.»

Le ménage loin d'être terminé

Beaulieu croit que la question mériterait d'autant plus d'être posée qu'il reste toujours d'excellents combattants qui peuvent affronter St-Pierre chez les mi-moyens.

«Il reste énormément de ménage à faire. Martin Kampmann doit se battre contre Johny Hendricks. Il y a aussi Jake Ellenberger. Par contre, si le Brésilien veut se battre à 170 livres, il aura la priorité.»

Si l'agent québécois met son chapeau de partisan d'Arts martiaux mixtes, il aimerait d'abord voir le champion de l'UFC des poids moyens (185 livres) contre un autre adversaire.

«Je crois que Georges a toutes les capacités pour battre Silva, mais je voudrais surtout un combat entre ce dernier contre Jon Jones (le champion des mi-lourds, NDLR). S'il veut se battre contre un Georges St-Pierre, il peut se mesurer à Chris Weidman, qui l'a déjà défié. Il est comme le Québécois, mais plus gros.»

S'il n'en tient qu'à Silva, avec ses déclarations de mardi, ce duel tant attendu n'aura toutefois pas lieu avant au moins 2013.

«Comme des frères»

Par ailleurs, Beaulieu gère maintenant les affaires de celui qui est surnommé «GSP» depuis une dizaine d'années. Il souligne que le lien de confiance avec son client est plus solide que jamais.

«Nous avons tout vécu ensemble, a-t-il raconté. J'ai été son homme de coin dans l'UFC, son partenaire d'entraînement et maintenant, je suis son agent. Nous sommes tellement proches que nous sommes pratiquement comme des frères.

«Je travaille dans le meilleur intérêt possible pour lui et c'est pourquoi je suis parfois émotif pendant les négociations de contrat. Georges me fait confiance.»

Commentaires :