Cain Velasquez et Junior Dos Santos lors de leur premier combat.  

Cain Velasquez et Junior Dos Santos lors de leur premier combat.

Crédit photo :
Agence QMI

AMM

Velasquez passe de la parole aux actes

Le 29 décembre 2012 à 19h36 | TVA Sports

Cain Velasquez l’avait dit dans les semaines qui précédaient le combat : il ne se concentrait que sur ce combat de samedi et la victoire.

Il est passé de la parole aux actes, puisqu’il a été agressif durant tout le combat et a vaincu le Brésilien Junior Dos Santos (15-2, 11 K.-O.) par décision unanime pour mettre la main sur le titre des poids lourds lors de l’UFC 155 à Las Vegas.

Velasquez (11-1, 9 K.-O.) rend donc la monnaie de sa pièce à Dos Santos et obtient sa revanche. Il était l’un de ceux qui connaissait la plus belle ascension au sein de l’UFC dans les dernières années avant d’être battu par le Brésilien par K.-O. après 64 secondes en novembre 2011 lors de l’UFC on FOX 1.

L’un des deux hommes semblait vouloir davantage la victoire et il s’agissait de l’aspirant, fou de joie après avoir reçu la ceinture chez les lourds. Dès le départ, il a constamment tenté de viser les chevilles de Dos Santos afin de l’amener au sol, mais ce dernier a habilement esquivé les attaques dans les premières minutes.

Velasquez a rectifié le tir rapidement. Plus tard dans le premier round, il a propulsé le Brésilien au plancher après un bon jab au visage.

Ce moment allait marquer le début de la domination de Velasquez. Il a amené son adversaire plusieurs fois au sol avant de le marteler de coups de poing au visage. Le champion se relevait, mais retombait aussitôt. Il a bien obtenu quelques bons coups lorsqu’il était debout, mais l’Américain répliquait aussitôt en contre-attaque.

Dos Santos a connu ses meilleurs moments vers la fin, avec notamment un bon jab au visage de son opposant au cinquième round, mais en vain.

La recette de Pickett ne fonctionne pas

Parmi les autres combats de la soirée, l’Américain Eddie Wineland et le Britannique Brad «One Punch» Pickett étaient également en action dans le dernier combat de la carte préliminaire.

La chaîne TVA Sports présentait les affrontements de la carte préliminaire de l’UFC 155.

Pickett (22-7, 7 K.-O.), qui avait battu le Montréalais Yves Jabouin par K.-O. avec un coup de poing en septembre lors de l’UFC on FUEL TV 5, a bien vu que les choses peuvent être difficiles lorsque son adversaire résiste à ses coups de poing. Wineland (20-8, 10 K.-O.) l’a emporté par décision partagée.

Dans un duel qui aurait pu être présenté dans un arène de boxe, puisqu’il s’est passé surtout debout, Wineland a fait la différence tôt dans le combat. Il a d’abord fait plier les genoux à son adversaire avec une combinaison au visage. La même situation s’est produite quelques minutes plus tard, après un coup de poing de la part de l’Américain.

Pickett a bien tenté de répliquer par la suite, mais son adversaire a été efficace en contre-attaque. Il a notamment lancé une bonne frappe au Britannique dans le deuxième round.

Autres combats, carte principale de l’UFC 155

Légers - Jim Miller (É.-U.) bat Joe Lauzon (É.-U.) par décision unanime
Moyens - Constantinos Philippou (É.-U.) bat Tim Boetsch (É.-U.) par K.-O. technique (3e round)
Moyens - Yushin Okami (JPN) bat Alan Belcher (É.-U.) par décision unanime
Moyens - Derek Brunson (É.-U.) bat Chris Leben (É.-U.) par décision unanime

Autres combats, carte préliminaire (À TVA SPORTS)

Coqs - Eddie Wineland (É.-U.) bat Brad Pickett (G-B) par décision partagée
Coqs - Erik Perez (MEX) bat Byron Bloodworth (É.-U.) par K.-O. technique (1er round)
Légers - Jamie Varner (É.-U.) bat Melvin Guillard (É.-U.) par décision partagée
Légers - Myles Jury (É.-U.) bat Michael Johnson (É.-U.) par décision unanime
Lourds - Todd Duffee (É.-U.) bat Phillip De Fries (É.-U.) par K.-O. technique (1er round)

Commentaires :