Fernando Alonso  

Fernando Alonso

Crédit photo :
AFP

F1

Alonso satisfait

Le 10 février 2012 à 19h46 | AFP et TVA Sports

L'Espagnol Fernando Alonso, meilleur temps vendredi aux derniers essais de Jerez, s'est ensuite dit satisfait des «gros progrès» réalisés par la Scuderia Ferrari, cette semaine en Espagne, dans la compréhension de la nouvelle monoplace F2012.

«Je pense qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire jusqu'à l'Australie» (ndlr: premier Grand Prix de la saison, le 18 mars à Melbourne), a dit Alonso, pour qui «les progrès en quatre jours (à Jerez) ont été assez énormes, mais pas forcément en performance pure.»

«On ne peut pas comparer avec les deux premiers jours, quand les conditions de piste étaient forcément différentes», a-t-il relevé.

«Au niveau de la compréhension de la voiture, tout cela a été positif. Nous avions une certaine idée de la voiture, et ce n'était peut-être pas la bonne. Nous allons arriver à Barcelone (pour les prochains essais, du 21 au 24 février) bien mieux préparés que quand nous sommes arrivés ici à Jerez», estime le double champion du monde.

«Nous avons bien travaillé, nous avons trouvé de la performance, avec aussi un niveau de confiance dans le pilotage, le trosième et le quatrième jour. Donc le premier jour à Barcelone sera un point de départ bien meilleur», a ajouté Alonso.

«Nous ne comprenons peut-être que 20% de ce dont nous avons besoin, alors les prochains jours (en analysant les données de Jerez) vont nous permettre de comprendre le reste», a-t-il détaillé.

Le pilote de pointe de la Scuderia a aussi évoqué un point positif de ces essais de Jerez: «Le point fort, c'est la mise en température des pneus. On peut en tirer le maximum dès le premier tour, or c'est quelque chose qu'on ne pouvait pas faire l'an dernier.»

«Il y a encore beaucoup de travail à faire sur les réglages, parce qu'on s'est beaucoup concentré ici sur l'aérodynamique. Et à Barcelone il va nous falloir maximiser le temps passé sur la piste, car la fiabilité était la seule chose négative aujourd'hui: en huit heures d'ouverture de la piste nous n'avons pu faire que 39 tours», a regretté l'Espagnol.

«À Barcelone, il faudra faire plus de 100 tours par jour, car toutes ces informations seront ensuite très utiles», a conclu l'Espagnol.

Commentaires :