François Parisien  

François Parisien

Crédit photo :
Agence QMI

Cyclisme

Parisien se sent d'attaque

Le 11 juin 2012 à 20h26 | Richard Boutin, Agence QMI

Un total de 17 équipes prendra le départ mardi matin à Lac-Etchemin lors du Tour de Beauce cycliste. La première épreuve sera de 162 kilomètres.

François Parisien sera parmi les compétiteurs puisque sa traversée du désert est terminée. À l'écart depuis le début de la saison en raison de blessure, le cycliste de la formation SpiderTech propulsée par C10 a finalement repris le collier au début juin à Philadelphie.

«À la maison, j'étais comme un lion qui tournait en rond dans sa cage, a illustré Parisien. Tout s'est bien passé à Philadelphie et la semaine dernière aux Mardis cyclistes de Lachine, mais j'ai hâte de voir comment je vais réagir dans une course par étapes.»

Parisien s'est blessé au genou gauche à la fin octobre en faisant de la marche en montagne. Son genou a percuté un arbre. Les mois de février et mars ont été particulièrement difficiles puisque la douleur était insupportable dès qu'il tentait de rouler.

Trou noir

«J'étais à la limite de faire une dépression. J'ai frappé un trou noir et je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel. On m'enlevait ce que j'aimais le plus.

«Lors du camp d'entraînement de l'équipe au début février en France, j'ai pensé que ma carrière était terminée. Ça ne fonctionnait pas et je suis rentré à la maison. J'étais incapable de faire 30 minutes de rouleau. Même si je ne mettais aucune pression, la douleur était très forte.»

Après un mois à chercher le problème, le physiologiste Paulo Saldana a identifié la source de la douleur.

«J'ai endommagé mes terminaisons nerveuses, a expliqué le coureur. Je ressentais de la douleur 24 heures sur 24. Sur une échelle de 10, mon degré de douleur était de 12.»

Les directeurs chez SpiderTech, Steve Bauer et Josée Larocque, ont soutenu le cyclisme pendant ces difficiles moments.

«Steve et Josée ont été très patients avec moi, d'ajouter Parisien, ce qui m'a permis d'y aller étape par étape. Je roule depuis deux mois seulement, mais je suis très motivé et j'ai le couteau entre les dents. J'ai le goût de tout défoncer.»

Attentes

Troisième à Lac-Etchemin l'an dernier et sixième au général en 2010, Parisien ne se fixe pas d'objectifs pour le Tour de Beauce.

«Contrairement aux autres années, je ne me mets aucune pression. Je n'ai pas d'objectif pour le classement général. Je veux bien faire et je vais sauter à pieds joints sur l'opportunité si l'occasion se présente, mais je suis ici avant tout pour aider mes coéquipiers.

«Je vais avoir une meilleure idée où je me situe après le Mont-Mégantic. Mon objectif est pour les nationaux qui auront lieu à Lac-Mégantic.»

Commentaires :