Hockey

«Bergevin est le gars de l'heure»

Le 2 mai 2012 à 12h36 | Yvan Martineau, Agence QMI et TVA Sports

Qu'est-ce qui a fait en sorte que les Canadiens de Montréal ont arrêté leur choix sur Marc Bergevin pour le poste de directeur général de l'équipe? «C'était le meilleur», a simplement déclaré Serge Savard sur les ondes de TVA Sports, mercredi.

L'évidence même. Il semblerait cependant que Bergevin était de loin le meilleur homme disponible. «On n'a rencontré aucun autre candidat de la qualité de Marc Bergevin, a renchéri le conseiller spécial dans le processus d'embauche d'un nouveau DG. C'est un gars d'équipe qui aime prendre conseil. En plus, c'est un pince-sans-rire, un joueur de tours, et ça c'est important dans une formation.»

Le Tricolore «est entre de bonnes mains», s'est réjoui Savard.

À lire aussi :

«Je suis fier d'être revenu au Québec» - Brisebois

«Un virage incroyable» - Yvon Pedneault

Qui est Marc Bergevin?

«Bergevin sera un bon DG» - BriseBois

«Je suis content de son arrivée» - Price

«Il satisfait presque tous les critères que nous nous étions fixés. Son expérience de joueur n'était pas obligatoire, mais elle est un atout. Le fait qu'il a occupé plusieurs postes différents lui sera très utile. Personnellement, j'ai bien aimé son tempérament et son jugement. J'ai la conviction qu'il est le gars de l'heure.»

Quel avenir pour Savard?

L'ancien joueur a été heureux de renouer avec le monde du hockey lorsque Geoff Molson l'a sollicité pour dénicher le nouveau patron des Canadiens. «C'est une bonne expérience. J'aime toujours le processus qui mène à un dénouement dans un projet», a-t-il indiqué à l'Agence QMI, rejoint à sa résidence de Hilton Head Island, en Caroline du Sud.

Demeurera-t-il dans l'entourage de l'équipe à titre de conseiller?

«Je ne sais pas. J'ai rempli le mandat que l'on m'avait confié, j'y ai mis du temps. Aujourd'hui, je connais mieux Geoff Molson et il me connaît mieux aussi, a évalué Savard. Si autre chose se présente, tant mieux, sinon je n'ai aucune attente. J'ai ressenti une fierté à exécuter la tâche de trouver un directeur général. Je peux même avouer que j'ai vibré, ressenti des sensations comparables à celles que j'avais lorsque j'étais DG à l'époque.»

 

Commentaires :