LHJMQ

Des joueurs coincés en Russie

Le 1 août 2013 à 14h56 | TVA Sports / Mikäel Lalancette

La grève des employés dans les ambassades et les consulats canadiens à l’étranger risque de changer passablement le portrait des équipes de la LHJMQ pour le début de la saison régulière, prévu pour le 12 septembre prochain.

Plusieurs équipes du circuit Courteau et des deux autres circuits juniors de la Ligue canadienne de hockey sont actuellement piégées. Il existe un important retard dans le traitement des demandes d'attribution des visas, ce qui compromettra la présence de plusieurs Européens aux prochains camps d'entraînement.

La situation est surtout problématique avec les Russes, dont la livraison des visas est considérablement ralentie à l’ambassade canadienne. Ce pays figure sur la liste des 15 pays ciblés par le débrayage. Le délai de livraison serait d'au moins 40 jours.

Zykov dans le lot

Les équipes qui ont choisi des Russes lors du dernier repêchage européen de la LCH? Les Screaming Eagles du Cap-Breton (Maxim Lazarev, Evgeny Svechnikov), les Saguenéens Chicoutimi (Nikita Lyamkin), les Huskies de Rouyn-Noranda (Victor Baldayev), les Wildcats de Moncton (Vladimir Tkachev), le Drakkar de Baie-Comeau (Denis Gorbunov), les Cataractes de Shawinigan (Ilya Zinoviev) et les Voltigeurs de Drummondville (Sergei Boikov).

Les autres Russes du circuit Courteau se trouvent chez le Drakkar, (Valentin Zykov), les Wildcats (Ivan Barbashev) et le Phoenix de Sherbrooke (Vladislav Lysenko). Ils doivent tous les trois renouveler leur visa.

Dans cette liste, seul Lyamkin des Saguenéens pourra être à Chicoutimi au camp. Son visa est valide pour deux ans au Canada.

Selon un calcul rapide, 36 joueurs russes sont donc visés par ces ralentissements. De ce nombre, 10 appartiennent aux équipes de la LHJMQ.

La LHJMQ et la LCH se disent sans pouvoir face à ce qui se passe avec la grève des ambassades. 

Commentaires :