Nathan MacKinnon a amassé 15 points, dont 10 buts, en séries éliminatoires.  

Nathan MacKinnon a amassé 15 points, dont 10 buts, en séries éliminatoires.

Crédit photo :
Agence QMI

LHJMQ

Mission : stopper MacKinnon

Le 16 avril 2012 à 4h04 | Mario Morissette, Agence QMI

Pour contrer les relances des Mooseheads de Halifax, lundi, les joueurs des Remparts de Québec devront être soucieux des «petits détails», estime le vétéran défenseur Mikaël Tam.

À voir : Tableau des séries

Tam et son partenaire Marc-Antoine Carrier ont obtenu la mission de freiner les ardeurs de Nathan MacKinnon ainsi que ses coéquipiers de trio, Jonathan Drouin et Alexandre Grenier.

Une tâche qui requiert une concentration de tous les instants et la collaboration étroite des attaquants qui ont  parfois eu tendance à «virer du mauvais bord» lors des deux défaites encaissées en Nouvelle-Écosse.

«Les Mooseheads excellent sur les attaques et ils ont réussi plusieurs de leurs buts de cette façon, a estimé Tam.

«Les MacKinnon et Drouin sont très talentueux. Ils possèdent un très bon coup de patin. Ces gars sont voués à un bel avenir (professionnel). Nous devons toujours savoir où ils se trouvent sur la patinoire.»

Toujours en mouvement

Le prodige des Mooseheads a parfois tendance à prolonger ses présences sur la patinoire sans laisser paraître une baisse d'énergie.

«MacKinnon ne freine pas souvent, il effectue de grands cercles afin de préparer sa relance. Il se brûle moins ainsi, a observé Marc-Antoine Carrier.

«Quand il est sur la glace, tu ne peux pas prendre le risque d'être sur les talons. Ses enjambées sont vraiment explosives.»

Force d'accélération

Auteur du but gagnant et première étoile de la rencontre de vendredi, MacKinnon a expliqué au confrère John Moore (le descripteur radiophonique des Mooseheads) comment il avait réussi à surprendre les Remparts pour faire 3-2 et guider son équipe vers la victoire.

«Je crois qu'ils changeaient de défenseurs et ils ont été pris par surprise. Je n'avais pas beaucoup d'espace pour aller vers l'extérieur et j'ai simplement lancé entre les jambières. Je n'ai pas vraiment eu le temps de viser», a expliqué MacKinnon qui, sur cette séquence, a échappé à l'attention de son couvreur, Mikhail Grigorenko.

Ce dernier a brièvement cessé de patiner pour tenter de soulever le bâton de son rival à la hauteur du cercle. Question de détails comme le soulignait Tam.

L'appui des fans

Les Remparts menaient la série 3-0 au terme d'une victoire de 5-3 mardi soir. Ils n'ont pas réussi à exterminer leurs rivaux qui se pointeront le panache à Québec en retard 3-2.

Ça ressemble drôlement aux scénarios vécus par les Remparts la saison dernière, face aux Cataractes de Shawinigan et aux Olympiques de Gatineau. Le coup de grâce ne vient pas facilement.

«Plusieurs joueurs de l'édition actuelle n'étaient pas là la saison dernière. Ne vivons pas dans le passé. En revanche, les vétérans de l'équipe savent que nous devons éviter un septième match», a dit Tam.

Celui qui complète sa cinquième saison est convaincu que le retour au Colisée Pepsi redonnera de l'énergie aux protégés de Patrick Roy.

«Nous sommes toujours invaincus à domicile depuis le début des séries éliminatoires. Le retour à Québec, devant nos partisans incroyables sera bénéfique. Ce ne fut pas de tout repos de jouer trois parties d'affilée à Halifax», a conclu le capitaine des Remparts.

Commentaires :