Michael Cammalleri a été l'auteur d'un but à son premier match avec les Flames.  

Michael Cammalleri a été l'auteur d'un but à son premier match avec

Crédit photo :
Agence QMI

LNH

Cammalleri prend une pause

Le 15 janvier 2012 à 16h46 | Randy Sportak, Agence QMI

Dimanche fut une journée de repos pour les Flames de Calgary et personne n'en avait plus besoin que Michael Cammalleri.

«Je ne mentirai pas, je suis épuisé, a mentionné le nouveau porte-couleurs des Flames au terme de la rencontre de samedi face aux Kings de Los Angeles, qui s'est conclue par une défaite de 4-1. Habituellement, j'aime m'entraîner un peu après les matchs à domicile, mais j'envisage un répit. Mon système nerveux central est très surchargé.»

Après la semaine qu'il a vécue, cette fatigue est normale.

Faisons une rétrospective de ses derniers jours:

- Mercredi, il a été au cœur d'une tempête médiatique après avoir mentionné que les ennuis des Canadiens de Montréal étaient partiellement le résultat d'une mentalité de perdants. La veille, il avait été hué par les partisans de l'équipe lors d'une défaite face aux Blues de St. Louis.

- Jeudi, il a tenté de clarifier ses propos de la veille, qui ont été traduits de l'anglais au français, et de nouveau en anglais. Ensuite, il a disputé les deux premières périodes du match contre les Bruins à Boston avant d'être retourné à l'hôtel en raison de la transaction l'impliquant. Peu après, il a appris qu'il s'en allait à Calgary. Puis, une autre série d'interviews et quelques arrangements concernant son retour avec les Flames.

- Vendredi, il s'est dirigé de Boston vers l'Alberta, empruntant notamment un vol en retard à partir de Toronto. Il est arrivé à destination à l'heure du dîner et il s'est adressé aux membres des médias. Par la suite, il a pris le chemin de l'hôtel.

- Samedi, il a inscrit le seul but des Flames dans le revers aux mains des Kings. Cependant, il a commis un mauvais revirement qui a mené au but victorieux, tout en terminant avec un différentiel de -2.

«C'est difficile à contrôler. Nous pratiquons un sport collectif et honnêtement, je crois que c'est trop d'attention accordée à une seule personne», a indiqué Cammalleri.

«Vous me connaissez bien. Je n'ai pas de problème à vous parler, mais présentement, j'aimerais ne pas avoir de microphones devant mon visage lors des prochains jours et seulement jouer au hockey.»

Ces «prochains jours» surviendront bientôt. En fait, le séjour de trois matchs à l'étranger des Flames devrait constituer le remède parfait pour l'ailier gauche de 29 ans.

D'ailleurs, Cammalleri a également d'autres préoccupations hors de la patinoire : lui et sa compagne de longue date, Jennifer, ont célébré la naissance de leur fille il y a cinq mois. Le patineur n'en peut plus d'attendre de réunir sa famille.

«C'est la chose la plus plaisante que j'ai faite, a déclaré Cammalleri. C'est le seul point qui me dérange en ce moment. Ce serait bien de les voir, assez rapidement, avant de me diriger ici.

«Mais nous allons nous retrouver à Calgary dès que possible; espérons que ce soit avant la pause du match des étoiles. Ensuite, nous pourrons passer du temps ensemble.»

Éventuellement, ils devront se dénicher un nouveau domicile, ne serait-ce que pour quelques mois.

«Ma première chose à faire est d'appeler (Rene Bourque). J'ai un condo et une maison que je me fais bâtir à Montréal. Et je sais qu'il vient de s'en faire construire une, ici à Calgary. Peut-être que nous pouvons nous organiser, a émis Cammalleri. Nous devons trouver un lieu pour notre famille; en plus, nous pourrions amener nos grands-parents à cet endroit.»

Commentaires :