LNH

Hartley choisit les Flames

Le 31 mai 2012 à 7h16 | TVA Sports

Bob Hartley avait plusieurs options en vue de la prochaine saison et c'est finalement à Calgary qu'il poursuivra sa carrière d'entraîneur, avec les Flames.

Apprise en primeur par la chaîne TVA Sports jeudi, la nouvelle a par la suite été confirmée par l'organisation. Hartley a signé une entente de trois ans.

À lire aussi :

Un véritable gagnant

«Ils m'ont traité d'une façon incroyable» - Bob Hartley

L'homme de Jay Feaster

Hartley et Feaster, un mariage qui dure

«Une énorme perte»- Zahner

Hedberg salue son retour

Celui que plusieurs voyaient diriger les Canadiens de Montréal quitte finalement les Lions de Zurich en compagnie de son adjoint Jacques Cloutier, pour l'Ouest canadien.

«J'aimerais d'abord remercier Jay Feaster et les Flames de Calgary d'avoir eu confiance en moi et de me donner l'occasion de retourner dans la LNH. Je tiens aussi à dire à quel point j'ai apprécié les Lions de Zurich pour l'incroyable expérience vécue en Suisse. Ils se sont aussi soumis à mon désir de partir pour me joindre aux Flames, a indiqué Hartley par voie de communiqué.

«C'est bien de retourner dans la LNH dans une ville, une communauté et une organisation qui a une telle réputation pour sa passion envers le hockey et le succès. J'ai hâte de me préparer pour la prochaine saison.»

Une meilleure équipe l'an prochain

La saison dernière, les Flames ont terminé au neuvième rang dans l'Ouest, à cinq points des Kings de Los Angeles et du huitième rang.

«Je peux vous promettre que les Flames formeront une bonne équipe la saison prochaine et que ce sera plaisant de nous voir jouer, a poursuivi Hartley.

Hartley prend donc la relève de Brent Sutter, qui avait quitté son poste à la fin de la dernière saison, d'un commun accord avec l'équipe.

«Bob Hartley est un gagnant! Bob a gagné à tous les niveaux. Nous avons confiance qu'il continuera à trouver un moyen de gagner à Calgary», a dit le directeur général des Flames, Jay Feaster.

«Il est un travailleur infatigable, un motivateur incroyable, il dirige bien son banc, est un fin stratège et il met tout son cœur à l'enseignement. De plus, c'est une bonne personne. Nous avons hâte que Bob et son épouse Micheline se joignent à la famille des Flames et que Bob mène notre équipe au prochain niveau.

«Bob a été clair concernant l'identité de ses adjoints. Il veut Jacques Cloutier et même si ce dernier n'est toujours pas sous contrat, ce n'est qu'une formalité.»

Hartley est un très bon ami de Jay Feaster, et il est notamment le parrain de son fils, Ryan.

L'entraîneur effectue donc un retour dans la LNH après quelques années d'absence, lui qui avait été congédié au début de la saison 2007-2008, alors qu'il entamait sa cinquième saison derrière le banc des défunts Thrashers d'Atlanta. L'équipe n'avait pas participé aux séries à ses trois premières saisons et avait été balayée par les Rangers de New York au premier tour en 2006-2007.

Un gagnant

Hartley, un Franco-Ontarien de 51 ans, en sera à sa troisième formation dans la LNH dans l'équipe d'entraîneurs, après l'Avalanche du Colorado et les Thrashers.

Dans le monde du hockey, presque tout ce que Hartley a touché s'est transformé en or, car il a remporté au moins une fois les grands honneurs dans chaque ligue où il est passé.

Il a ainsi soulevé la coupe du Président, dans la LHJMQ, avec le Titan de Laval, en 1993, la coupe Calder de la Ligue américaine avec les Bears de Hershey, en 1997, la coupe Stanley dans la LNH avec l'Avalanche, en 2001, puis le championnat de la Ligue nationale A de Suisse, avec les Lions.

Il a également épaulé Éric Veilleux et les Cataractes de Shawinigan lors du plus récent tournoi de la Coupe Memorial, que l'équipe de la Mauricie a remporté.

Un candidat de moins à Montréal

Cette annonce réduit la liste de candidats disponibles pour combler le poste d'entraîneur-chef à Montréal.

«J'ai discuté à quelques reprises avec l'organisation des Canadiens et j'étais supposé rencontré Marc Bergevin cette semaine, a avoué Hartley. Je l'ai appelé ce matin (jeudi) pour le remercier de l'intérêt qu'il avait porté en moi. Je lui ai dit que j'avais accepté l'offre des Flames et il a compris.»

Patrick Roy, Michel Therrien et Marc Crawford sont les trois autres noms qui font souvent surface. Le directeur général du CH a toutefois laissé entendre que le choix du nouvel entraîneur ne sera pas annoncé cette semaine.

Commentaires :