Alexander Semin  

Alexander Semin

Crédit photo :
AFP

LNH

Semin sur le quatrième trio?

Le 30 avril 2012 à 5h12 | Mike Zeisberger, Agence QMI

L'attaquant des Capitals de Washington Alexander Semin a écopé de deux pénalités douteuses durant la rencontre de samedi face aux Rangers de New York et lors de l'entraînement de l'équipe, dimanche, il s'est retrouvé sur le quatrième trio.

L'entraîneur-chef Dale Hunter a eu beau accumuler 3563 minutes de pénalité au cours de sa carrière de joueur, il n'aime pas quand ses troupiers se retrouvent au cachot sans bonne raison.

Quand les journalistes lui ont demandé, au terme de l'entraînement, si Semin venait de subir une rétrogradation, Hunter a nié.

«Non, je ne fais que mélanger les trios», a-t-il affirmé.

Mais quelques instants plus tard, l'ancienne peste des Nordiques de Québec a dévoilé son jeu, lorsque questionné sur les deux pénalités imposées au talentueux Russe durant la rencontre de samedi, que les Rangers ont gagnée 3-1. Hunter a parlé de celle que Semin a écopée en première période pour avoir cinglé Ryan Callahan, des Rangers.

«Les deux joueurs auraient dû se retrouver au banc des pénalités, a-t-il expliqué. Si vous regardez la reprise, le gars lui a fait un double-échec en premier. Mais tu ne peux pas répliquer. Tu ne peux tout simplement pas le faire. Ça retombe entre les mains des arbitres, ils décident. C'est une chose qu'il ait reçu un double-échec. Mais le hockey est comme ça et tu dois être intelligent sur la glace.»

Semin, un joueur imprévisible s'il en est un, s'est déjà retrouvé sur la quatrième unité d'attaque, notamment durant le dernier mois de la saison. Peu importe où il jouera, Hunter s'attend à ce qu'il contribue à animer l'attaque.

«Il a frappé la barre horizontale en avantage numérique, a observé l'entraîneur. Il a compté deux buts contre les Bruins de Boston sur le jeu de puissance. Nous nous attendons à ce qu'il fasse fonctionner l'avantage numérique.»

Brian BoyleBoyle de retour?

L'attaquant des Rangers Brian Boyle, qui a subi une commotion cérébrale lors de la cinquième rencontre de la série contre les Sénateurs d'Ottawa, a patiné avec énergie, dimanche. Sa présence pour le deuxième match demeure toutefois incertaine.

«Je n'aurais pas patiné si j'avais encore été dans le brouillard, a-t-il expliqué aux journalistes. Je me sens de mieux en mieux, alors on verra.»

Son coéquipier Brandon Dubinsky, quant à lui, a été vu en train de se déplacer à l'aide de béquilles.

L'attaquant a été blessé dans le septième match de la série contre Ottawa et n'a pas participé à celui de samedi.

L'entraîneur des Rangers, John Tortorella, n'a pas donné d'informations sur la progression des deux joueurs.

Le deuxième match de la série entre les Capitals et les Rangers aura lieu lundi, toujours à New York.

Ovechkin doit retrouver sa touche de marqueur

Si Alexander Ovechkin ne recommence pas à trouver le fond du filet, les Capitals de Washington et lui pourraient bientôt troquer leurs bâtons de hockey pour un sac de golf.

Avec une maigre récolte de deux buts en huit matchs éliminatoires, avant l'affrontement de lundi soir contre les Rangers de New York, le capitaine des Caps tend l'oreille aux conseils de ses coéquipiers de trio Troy Brouwer et Brooks Laich. Ces derniers croient que le numéro 8 doit prendre le contrôle de sa destinée.

Ovechkin a été muselé par les Rangers, qui ont remporté samedi le premier choc au compte de 3-1. Il s'est fait discret, alors que les Caps n'ont dirigé que 18 lancers sur le gardien Henrik Lundqvist.

Le Russe de 26 ans demande à ses coéquipiers de lui refiler la rondelle plus rapidement. Quant à eux, Laich et Brouwer souhaitent qu'Ovechkin démontre plus de vitesse, tout en jouant avec plus de patience.

Quelques heures avant de disputer le deuxième match de cette série demi-finale de l'association Est au Madison Square Garden, il sera intéressant de voir si l'attaquant des Caps et ses coéquipiers seront sur la même longueur d'onde.

«Si je veux avoir des chances [de marquer], ils doivent me passer la rondelle lorsque je suis en pleine vitesse dans la zone neutre, parce que c'est plus difficile dans la zone [offensive], car ils [les Rangers] comptent sur [Dan] Girardi et d'autres gars [Ryan McDonagh] pour me surveiller», avait indiqué dimanche le joueur étoile.
Si Ovechkin désire recevoir le disque dans de telles circonstances, il devra se replier plus souvent défensivement.

«Il doit revenir [dans le territoire défensif] afin de prendre de la vitesse, a insisté Brouwer après l'entraînement matinal des siens lundi. Il ne peut se permettre d'être aussi impatient d'entrer dans la zone offensive. Il a besoin de se créer de l'espace de manœuvre. Nous ne pouvons pas tout faire.»

«Il ne peut attendre immobile une longue passe, sans aucune accélération. Il doit revenir avec nous afin que nous travaillions en unité.»

Brouwer a ajouté qu'Ovechkin était devenu trop prévisible.

«Il doit apprendre, a dit son coéquipier. On le voit tout le temps arriver sur le côté gauche et les défenseurs l'attendent et il n'a plus beaucoup d'options. Il doit comprendre que s'il revient, qu'il se donne un peu plus d'espace et plus de vitesse, il aura plus de chances de marquer.»

 

Commentaires :