Keith Yandle  

Keith Yandle

Crédit photo :
AFP/Getty

LNH

Yandle en doit une à Radulov

Le 29 avril 2012 à 16h35 | Kevin Dubé, Agence QMI

Le 28 mai 2006, les Remparts et Alexander Radulov remportaient la coupe Memorial en défaisant les Wildcats de Moncton et Keith Yandle. Près de six ans plus tard, ce dernier n'a toujours pas oublié ce revers et aimerait prendre sa revanche sur l'attaquant russe.

Les deux hockeyeurs s'affrontent de nouveau, cette fois dans une série de la Ligue nationale de hockey opposant Yandle et les Coyotes de Phoenix à Radulov et les Predators de Nashville.

Cette année-là, les Remparts avaient accédé au tournoi de la coupe Memorial par la porte d'en arrière. Québec avait été défait en finale de la LHJMQ par les Wildcats, mais ceux-ci agissant comme équipe hôtesse de l'événement, les Diables avaient obtenu un laissez-passer gratuit.

Les Remparts, après avoir perdu le premier match face aux Petes de Peterborough, avaient ensuite connu un tournoi à la ronde sans failles, s'assurant d'une place en finale. De leur côté, les Wildcats avaient dû passer par la demi-finale, qu'ils avaient remportée 3-1 face aux Giants de Vancouver, menés à cette époque par Gilbert Brule, aujourd'hui membre des Coyotes.

Radu vole le spectacle

En grande finale, Québec avait dominé les Wildcats, les défaisant 6-2 devant leurs partisans au Colisée de Moncton. Alexander Radulov, grâce à une récolte de neuf points en quatre matchs, avait été nommé joueur le plus utile de la compétition.

Yandle, qui avait marqué les deux buts de son équipe dans une cause perdante, se souvient très bien de ce match.

«C'est sur que j'aimerais avoir une revanche, avoue-t-il en riant. En plus, lors du match en finale, il [Radulov] avait marqué deux buts et il avait été incroyable. Maintenant, nous sommes dans la LNH et ça compte plus. Évidemment, maintenant qu'on y est [dans la LNH], j'aimerais bien avoir une revanche et le battre en séries.»

Aucun regret

Outre la douloureuse défaite du 28 mai 2006, Yandle garde plusieurs bons souvenirs de son passage dans la LHJMQ. Avant de se joindre aux Wildcats, l'Américain avait la possibilité de se joindre à l'Université du New Hampshire, où son frère, Brian, évoluait.

Yandle avait tout de même décidé de déménager au Nouveau-Brunswick pour se joindre aux Wildcats. À sa seule saison dans la LHJMQ, le défenseur avait récolté 84 points en 66 rencontres, méritant du coup le trophée Émile-Bouchard, remis au meilleur arrière de la LHJMQ, en plus du titre de joueur défensif de l'année.

«Je devais aller au collège et je voulais jouer avec mon frère. Malgré tout, je ne regrette pas mon choix. Ce fut incroyable de jouer devant les partisans à Moncton et dans une ligue avec un tel calibre de jeu.»

Un tremplin

Selon lui, la LHJMQ a été un tremplin dans sa carrière.

«La Ligue de hockey junior majeur du Québec a eu beaucoup à voir avec où je suis rendu aujourd'hui. C'est une ligue où tu joues plusieurs matchs et où tu es traité comme dans la LNH.

«La LHJMQ rend des joueurs prêts pour la LNH. On peut le voir, plusieurs joueurs vedettes de la ligue présentement sont passés par le Québec.»

Yandle a également eu de bons mots pour l'organisation qui lui a fait confiance, les Wildcats de Moncton.

«Robert Irving [le propriétaire des Wildcats] traite ses joueurs comme des professionnels, il prend soin d'eux et il est bon avec les familles. J'ai adoré mon passage là-bas.»

Commentaires :