Les experts

Tous les experts

Mikaël Lalancette

Mikaël Lalancette

Journaliste et expert de la LHJMQ

Voir sa page

 

Gilles Courteau

Crédit photo :
Agence QMI

LHJMQ

Encore moins de bagarres!

Le 29 janvier 2013 à 19h29 | Mikaël Lalancette

Les bagarres sont de moins en moins nombreuses dans la LHJMQ. Le circuit Courteau est de moins en moins seul à voir son bilan s'améliorer.

Le nombre de combats est en baisse de 10,3 % par rapport à l'an dernier si on se fie à la moyenne de bagarres par partie (0,7).

En considérant les chiffres de 2007-2008, la LHJMQ a le meilleur bilan au pays (- 22 %). Les nouveaux règlements dans la Ligue junior de l'Ontario ont eu pour effet de calmer les ardeurs de plusieurs hommes forts dans la OHL.

La diminution est de 21,2 % en cinq ans. La baisse est plus modeste dans l'Ouest, avec une réduction de 6,8 % des bagarres sur la même période de temps.

Statistique un peu surprenante : le bagarreur le plus actif au pays joue dans la LHJMQ : Patrick McGrath du Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard mène tous les hommes forts avec 24 pénalités majeures pour bagarre. Carter Proft (WHL) le suit de près avec 21 combats.

La Ligue junior de l'Ouest continue de dominer ses rivales avec 16 joueurs cumulant 10 bagarres ou plus depuis le début de la saison. La LHJMQ suit avec six joueurs et la OHL un seul.

En un an, les nouveaux règlements de la Ligue junior de l'Ontario ont eu un effet incroyable sur le nombre de bagarres.

Ty Bilcke, le meneur avec 37 combats en 2011-2012, n'en a que neuf depuis le début de la saison. Johnny McGuire (23 bagarres l'an dernier contre huit cette saison), Derek Mathers (22 contre huit), Spenser Cobbold (16 contre sept) et Emerson Clark (16 contre sept) sont quelques bons exemples des bienfaits des nouveaux règlements.

0

Commentaires :