Les experts

Tous les experts

Mikaël Lalancette

Mikaël Lalancette

Journaliste et expert de la LHJMQ

Voir sa page

 

Jonathan Huberdeau

Crédit photo :
Agence QMI

LHJMQ

Pas de transactions après le 8 janvier

Le 3 janvier 2013 à 15h58 | Mikaël Lalancette

Les équipes intéressées à Jonathan Huberdeau devront courir le risque de perdre ses services si le lock-out dans la Ligue nationale de hockey prend fin après la date limite des transactions.

J'ai obtenu la confirmation que la LHJMQ ne considérait pas repousser la date limite des transactions en raison du lock-out.

Contrairement aux Ligues juniors de l'Ontario et de l'Ouest, la LHJMQ compte peu de joueurs susceptibles d'être rappelés en cas de règlement de conflit. Huberdeau et Mikhail Grigorenko sont les principaux joueurs concernés.

La OHL a confirmé dans les derniers jours qu'elle analysait la possibilité de repousser sa date limite de transactions.

Quelques équipes intéressées aux services de Huberdeau m'ont confirmé qu'elles n'avaient pas demandé au commissaire Gilles Courteau d'allonger la période de transactions.

Si l'une d'entre-elle décide d'aller de l'avant, elle assumera les risques liés à l'acquisition du Québécois. On m'assure que des compensations feront le travail en cas de départ précipité.

0

Commentaires :