Carole Zhao  

Carole Zhao

Crédit photo :
Agence QMI

Tennis

Carole Zhao choisit Stanford

Le 2 décembre 2012 à 20h29 | Alexandre Parent, Agence QMI

La Canadienne Carol Zhao, 17 ans, a récemment pris la décision de poursuivre sa carrière à l'extérieur du pays, elle qui joindra les rangs de la réputée Université Stanford, en Californie.

À LIRE ÉGALEMENT | Orange Bowl : les Canadiens à l'assaut

Celle qui s'entraîne depuis deux ans au Centre national d'entraînement de Tennis Canada à Montréal bénéficiera d'une bourse d'études complète. Toutefois, même si l'expérience universitaire américaine peut déboucher sur une carrière professionnelle, bien peu de joueurs des circuits de l'ATP et de la WTA ont opté pour cette route.

Mais Zhao peut se compter chanceuse puisque le programme de tennis de l'Université Stanford est parmi les meilleurs aux États-Unis.

Des joueurs comme John McEnroe, les frères Bob et Mike Bryan, Alex O'Brien, qui a déjà été le partenaire de double du Québécois Sébastien Lareau dans les années 1990, Jeff Tarango et le puissant serveur Roscoe Tanner ont tous déjà porté les couleurs des Cardinals.

«J'ai beaucoup réfléchi avant d'accepter cette offre, a indiqué la joueuse d'origine chinoise à l'Agence QMI. Toutefois, je savais que c'est ce que je voulais faire, alors la décision a quand même été facile.

«Je ne pense pas que cela interfère avec le fait que j'aimerais un jour devenir professionnelle. Plusieurs filles l'ont déjà fait et, en prime, je bénéficierai de l'un des meilleurs enseignements au monde.»

Sous le soleil

Outre le fait que le programme de tennis de l'université californienne soit reconnu, Zhao a inclus d'autres variables à l'équation avant d'accepter la bourse d'études de 60 000 $ par année.

«C'est en Californie», a rigolé la jeune athlète.

«J'aime [l'Université Stanford] depuis que je suis toute petite, je ne sais pas pourquoi, a-t-elle continué avec un peu plus de sérieux. Je peux dire que ç'a toujours été mon école de rêve. Étant donné que je connais quelques personnes là-bas, c'était un choix logique pour moi.»

Zhao entamera ses études à Stanford en septembre 2013. Avant cela, elle compte notamment participer à certaines compétitions de catégorie junior, dont les Internationaux d'Australie, son événement préféré, en janvier prochain.

Routliffe y songe

Erin Routliffe, aussi âgée de 17 ans, se retrouve dans la même situation que sa partenaire d'entraînement. Toutefois, sa décision n'est toujours pas prise.

«Je ne sais pas encore quels sont mes plans, a candidement avoué la géante de 6 pieds 2 pouces. Je vais tenter de démêler tout ça au cours des prochains mois. Mon rêve depuis que je suis toute petite est de devenir professionnelle.»

Celle qui admire la Russe Maria Sharapova ne part toutefois pas tout à fait à zéro. «J'ai visité deux universités : celle de l'Alabama et de Californie à Los Angeles (UCLA). Définitivement, je garde la porte ouverte. Ce serait une très bonne occasion d'aller jouer aux États-Unis en plus d'aller à l'école là-bas.»

Présentement classée au 28e rang du classement de l'ITF, Routliffe se distingue par son jeu agressif, basé sur un puissant service et un coup droit tout en attaque. La Canadienne avait atteint le deuxième tour des qualifications lors de la dernière Coupe Rogers à Montréal, s'inclinant devant la Tchèque Iveta Benesova.

Commentaires :