Daniel Nestor et Sébastien Lareau  

Daniel Nestor et Sébastien Lareau

Crédit photo :
REUTERS/Kevin Lamarque © Thompson Reuters 2000

Tennis

Lareau, Nestor et Connell seront honorés

Le 16 janvier 2013 à 15h43 | Agence QMI

Les joueurs de tennis Sébastien Lareau, Daniel Nestor et Grant Connell seront honorés pour leur engagement envers l’équipe canadienne de la Coupe Davis.

Les trois hommes recevront le Prix du dévouement de la Coupe Davis dans le cadre de la rencontre du premier tour du Groupe mondial opposant le Canada à l’Espagne, à Vancouver. La cérémonie aura lieu sur le terrain avant le match de double, le 2 février.
 
Nouvelle initiative de la Fédération internationale de tennis (ITF), ce prix est décerné aux joueurs qui ont fait preuve de fidélité en participant à au moins 20 rencontres de la Coupe Davis au cours de leur carrière. Le premier de ces prix a été remis lors de la 100e finale de la Coupe Davis entre la République tchèque et l’Espagne à Prague, en novembre dernier.
 
«L’ITF a vraiment eu une bonne idée en mettant sur pied le Prix de dévouement de la Coupe Davis, a mentionné Michael S. Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada, dans un communiqué, mercredi. Au fil des ans, Daniel, Grant et Sébastien ont été très importants pour le tennis canadien et pour notre équipe de la Coupe Davis et nous sommes ravis de pouvoir ainsi les honorer et les remercier de leur contribution. Cela permettra également à nos jeunes joueurs de voir ce que représenter son pays pourrait signifier pour eux.»
 
Le meilleur joueur en simple
 
Lareau a remporté 17 victoires en simple, le plus grand nombre pour un joueur canadien en Coupe Davis. Outre sa fiche de 17 victoires et 16 défaites en simple, il s’est également illustré en double (11-3) dans le cadre de 20 rencontres en 10 ans de participation.
 
Parmi ses prestations mémorables se trouve celle de 1996 alors que le Canada devait vaincre le Chili pour éviter d’être relégué au Groupe 2 de la zone des Amériques. Malgré la pression, Lareau avait réussi à remporter ses trois matchs pour procurer un gain de 3-2 à son pays.
 
Débuts décisifs
 
De son côté, Nestor a pris part à 42 rencontres de la Coupe Davis. Depuis sa première participation, le Torontois n’a raté que cinq rencontres. Dès sa première présence, en 1992, Nestor a amorcé ce qui allait devenir une carrière florissante en Coupe Davis.
 
En effet, le représentant unifolié, qui était alors âgé de 19 ans, s’est présenté sur le terrain pour y affronter le Suédois Stefan Edberg, alors numéro un mondial. Ce faisant, il a orchestré l’un des moments les plus mémorables de l’histoire canadienne de la Coupe Davis en surprenant Edberg 4-6, 6-3, 1-6, 6-3 et 6-4. Depuis, Nestor a accumulé une fiche de 44 victoires et 21 défaites, dont 29 gains et six revers en double.
 
C’est en 1987 que Connell, ex-numéro un mondial de double, a amorcé sa carrière en Coupe Davis. Il a participé à 21 rencontres et a obtenu une fiche de 23 victoires contre neuf défaites. Il a été un membre clé de l’équipe qui s’est qualifiée deux années consécutives pour le Groupe mondial en 1991 et 1992, signant une fiche parfaite de six victoires lors des deux épreuves de barrage pour permettre au Canada de conserver sa place au sein de l’élite.
 
«Dès le début de ma carrière, la Coupe Davis était très importante pour moi et c’est encore le cas aujourd’hui, a confié Connell. J’avais toujours hâte de participer à la Coupe Davis et je garde de très bons souvenirs de toutes les rencontres auxquelles j’ai pris part. J’ai toujours été fier de représenter mon pays sur la scène mondiale et recevoir ce prix est très agréable.»
 
Le Canada affrontera l’Espagne, favorite de la Coupe Davis, du 1er au 3 février, au Doug Mitchell Thunderbird Sports Centre de l’UBC, à Vancouver.

Commentaires :